Château de Bienassis


Château de Bienassis Monument Historique Classé XVe et XVlle siècles. En 1792, le Comte de la Ville Théart est en Angleterre, afin d'acheter, en tant que Commissaire au Haras de Bretagne, des pur-sang anglais. Bienassis est alors confisqué, étant considéré comme Bien National, puis transformé en prison avant d'être vendu au Général Valletaux. celui ci meurt au début du XIXe siècle pendant la guerre d'Espagne, et Bienassis tombe dans l'oubli jusqu'à ce que l'Amiral de Kerjégu, alors sénateur des Côtes-du-Nord découvre ce château et décide de l'acheter. Depuis, Bienassis est toujours habité par des descendants de la famille de Kerjégu.

Bienassis, demeure familiale habitée et entretenue depuis plus de six siècles, représente un ensemble complet et homogène malgré l'incorporation successive d'éléments relevant des principales époques caractérisant le développement des demeures nobles depuis le Moyen-Age. En arrivant, on découvre la grande avenue, d'une superficie de 8 ha, classée au titre des Monuments Historiques depuis 1945.

A l'origine, elle comportait une majorité de chênes centenaires et superbes mais aussi un certain nombre d'essences plantées au XIXe siècle, le tout formant une voûte un peu désordonnée mais néanmoins très curieuse. A l'issue de la tempête d'octobre 1987, cette allée a été replantée à l'identique ainsi que l'ensemble du parc forestier s'étendant à gauche et à droite de celle ci. Cette grande avenue nous conduit devant l'enceinte du château constituée de remparts datant du XVIe siècle et remaniés au XVlle siècle et les douves creusées et en eau depuis la fin du XVe siècle.

Passant l'enceinte, on est dans la cour d'honneur d'où l'on découvre l'imposante façade XVlle de Bienassis. Cette façade agrémentée d'un large perron permet d'accéder à l'intérieur du château où l'ensemble du rez-de-chaussée meublé témoigne d'une maison vivante. L'architecture et la décoration intérieure de l'entrée, du grand salon dit « de compagnie », de la salle des gardes, de la cuisine et de la salle à manger révèlent également l'évolution de la vie de château du XVe siècle à nos jours.

Enfin, on ne peut quitter Bienassis sans flâner librement dans son jardin dit à la française agrémenté de ses 750 pieds de rosiers et d'où l'on a une très belle vue sur l'arrière du château et sur le potager XVIIe, d'une superficie de pratiquement 2 ha entièrement clos de murs en demi cintre pour sa partie nord.


Hébergements à proximité

94 € A partir de
hotel-de-diane sables-d-or-les-pins

Hôtel de Diane***

  • Sables d'or les pins
  • 02 96 41 42 07

image reservation



Avis et commentaires sur Château de Bienassis


* Ce numero de téléphone vous permettra d'être directement mis en contact avec l'établissement.
  Ce service de mise en relation vous sera facturé 1.34E+0.34E/Mn et n'est valable que depuis la France.