Châteauneuf-les-martigues

ThèmeItinéraire découverte
DépartCHATEAUNEUF-LES-MARTIGUES (13)
Description

Petite ville des Bouches-du-Rhône de 11 568 habitants, Châteauneuf-les-Martigues - La Mède bénéficie d’un environnement naturel exceptionnel. Située entre l’étang de Berre et la chaîne de La Nerthe, elle a forgé son identité au fil du temps. Aujourd’hui, la commune conserve les vestiges de son passé historique, culturel et environnemental, un passé qui reste toujours omniprésent dans le cœur des habitants. Très attachée à la culture, au patrimoine et aux traditions provençales, Châteauneuf-La Mède symbolise véritablement une ville où il fait bon vivre. Forte de cette réalité, elle a obtenu sa deuxième fleur au Concours régional des villes et villages fleuris en février 2007.

Apporter votre contribution à ce circuit
Voir les commentaires

Découvrir Châteauneuf-les-Martigues

decouvrir-chateauneuf-les-martigues

Entre Marseille et Rhône, au pied du versant nord de la chaîne de la Nerthe au nom évocateur et parfumé (Nerthe vient du provençal nerto, en français, myrte) ; dominant la plaine qui s’étend vers les rives de l’Etang de Berre et Marignane, nous voici à Châteauneuf-les-Martigues Castèu-nou dou Martegue – à 25 km de Marseille, 10 km de Martigues, 5 km de Marignane ; au centre d’une région en pleine mutation économique et humaine.

A 5 km de Châteauneuf, La Mède s’étend sur la rive de l’Etang de Berre et offre au regard, les curieux rochers des Trois Frères, baignant dans l’eau. Au pied de la colline se dressent les installations de la Raffinerie Total, dont la mise en service, en 1935, a marqué le début de l’essor industriel de la commune.

La ville compte actuellement 11 538 habitants.

Depuis l’année 2001 notre commune est jumelée avec la ville italienne de Valmadrera, dans la province de Lecco, en Lombardie.

Avec un nombre équivalent d’habitants, une vocation industrielle, Valmadrera possède bien des points communs avec Châteauneuf, riveraine du lac de Côme, sur la branche de Lecco, belle ville touristique, et non loin de Milan, elle est un point de départ idéal pour la visite d’une des plus belles régions du pays.
Cette petite ville entourée de montagnes possède en outre un très beau monastère et un intéressant patrimoine architectural.


Hébergements à proximité

camping-la-source martigues

Camping La Source

  • Martigues
  • 04 42 49 62 57
camping-les-tamaris martigues

Camping les Tamaris

  • Martigues
  • 04 42 80 72 11
hotel-premiere-classe-marseille-saint-antoine septemes-les-vallons

Hôtel Première Classe Marseille Saint-Antoine

  • Septemes-les-vallons
  • 04 91 96 17 23
au-cabanon-de-malmousque marseille

Au Cabanon de Malmousque

  • Marseille
  • 01 42 51 59 44

Visite des sites de Châteauneuf-les-Martigues

visite-des-sites-de-chateauneuf-les-martigues
  • L’ABRI DE LA FONT AUX PIGEONS

Les premiers habitants de Châteauneuf-les-Martigues ont occupé cet abri sous roche, d’un surplomb de 12 mètres, de 6500 à 2500 avant J.C, faisant de cet abri l’un des plus anciens sites préhistoriques connus du pourtour de l’Etang de Berre. L’alignement de cinq blocs de pierre marque la limite de la cabane que construisirent les premiers castelnoviens .Un diapo-son permettant de découvrir l’extraordinaire richesse de ce site est disponible au Musée des Amis de Castrum Vetus.

  • LE CHEMIN DU VIEUX VILLAGE AU PUITS DE BARBE

Le départ du chemin se situait en haut du vieux village détruit en 1972 lors de la construction de l’autoroute A55, et permettait aux habitants de se rendre dans la colline. Tantôt remblayé avec des murs de soutènement, les traces de son aménagement sont encore visibles sur toute sa longueur. Ce sentier utilisé par les troupeaux de moutons, et pour aller chercher de l’eau au puits de Barbe, fut abandonné au début du vingtième siècle.

  • LA GROTTE DU FIGUIER

Cette grotte a été creusée dans le calcaire urgonien par un torrent souterrain qui a existé entre le Miocène (5 millions d’années) et le Wurm (80000 ans), relique de récifs à rudistes installés sur les hauts fonds il y a 115 millions d’années environ.

Les traces de courants fossiles sont visibles de part et d’autre de la paroi. Le plafond a explosé sous la poussée des eaux. En face de l’entrée, de l’autre côté du chemin, nous pouvons observer les mêmes traces de courants fossiles dans le lit du torrent qui fut utilisé comme premier chemin d’accès aux collines.

  • LE PUITS DE BARBE

Situé à flanc de colline, à la base d’un vaste entonnoir de récupération des eaux de pluie, il a servi de citerne et de réservoir d’eau pour abreuver les moutons jusqu’au début du vingtième siècle. Aucune mention n’apparaît dans les archives anciennes de la commune.

Seul indice, dans les comptes trésoraires de 1589-1590, est cité un consul surnommé « Barbo » en provençal, ou Barbe en français. Si la margelle en ruines est d’époque récente, le fond constitué d’un trou à section carrée, creusé dans la roche, pourrait être antique.


Hébergements à proximité

camping-la-source martigues

Camping La Source

  • Martigues
  • 04 42 49 62 57
camping-les-tamaris martigues

Camping les Tamaris

  • Martigues
  • 04 42 80 72 11
hotel-premiere-classe-marseille-saint-antoine septemes-les-vallons

Hôtel Première Classe Marseille Saint-Antoine

  • Septemes-les-vallons
  • 04 91 96 17 23
au-cabanon-de-malmousque marseille

Au Cabanon de Malmousque

  • Marseille
  • 01 42 51 59 44

Découvrir les monuments de Châteauneuf-les-Martigues

decouvrir-les-monuments-de-chateauneuf-les-martigues
  • CHAPELLE SAINTE-CECILE

Située à l’entrée nord de l’agglomération de Châteauneuf, la chapelle Sainte-Cécile est le plus ancien édifice religieux du territoire de la commune. Le nom de Sainte Cécile est prouvé par une charte du 11ème siècle, mais la chapelle remonterait au 8ème siècle. Probablement construite sur l’emplacement d’un monument païen, elle fut remaniée à plusieurs reprises. Orientée nord-sud à l’origine, elle change d’orientation au 13ème siècle avec la construction d’une nef nouvelle, plus élevée, en arc brisé, orientée est-ouest. Des fouilles en 1965 et en 1973 ont permis de découvrir, dans le sous sol, une cuve datée du 4ème ou 5ème siècle et des sarcophages datés du 6ème siècle ; l’un d’eux est exposé au nord de l’édifice.
Possibilité de visites guidées à la demande par l’Office de Tourisme.

  • SITE DE LA VIERGE NOIRE

La Vierge Noire fut bénie en 1860. Plusieurs fois endommagée par les intempéries, sa dernière restauration date de 1999. De la table d’orientation érigée à ses pieds, on découvre l’immense panorama de l’Etang de Berre dans son cadre de collines. La nuit les lumières des villes riveraines et de l’aéroport de Marignane jouent avec les eaux de l’étang.

  • L’EGLISE DE CHATEAUNEUF

De style néo-gothique, l’église paroissiale Sainte-Cécile, fut consacrée en 1853 et son clocher terminé en 1855 mais celui-ci s’écroula lors d’un orage en 1857 et fut reconstruit. Plus tard un remarquable campanile en fer forgé est mis en place ainsi qu’une horloge. On peut découvrir à l’intérieur : une chaire en bois sculpté, une évocation du martyre de Saint Denis, toile anonyme du 18ème siècle ainsi qu’une toile représentant Sainte Cécile musicienne.

  • LE MUSSE

Installé dans l’ancien hôtel particulier des marquis de Seytres-Caumont (début 17ème siècle), il offre un voyage dans le temps, de la préhistoire à nos jours, avec 7 salles aménagées :

  • Une première salle de préhistoire : mésolithique castelnovien et néolithique cardial provenant du site éponyme du Grand Abri de la Font aux Pigeons.
  • Une deuxième salle de préhistoire : matériel de type chalcolithique campaniforme.
  • Chateauneuf les martigues museeUne salle consacrée à l’occupation celto-ligure : matériel provenant de l’oppidum surplombant l’agglomération de Châteauneuf au sud.
  • Une salle consacrée à la période gallo-romaine.
  • Une salle regroupant des céramiques d’influence pisane et espagnole (12ème, 14ème, 15ème siècle) et diverses monnaies (période médiévale tardive) provenant des pentes du Castellas.
  • Une salle réservée à la géologie locale et des environs.
  • Une salle consacrée aux seigneurs de Châteauneuf-les-Martigues, de la famille des Baux aux Seytres-Vaucluse-Caumont (1150 à1789).

Le Musée renferme également la chapelle privée des marquis de Seytres-Caumont.


Hébergements à proximité

camping-la-source martigues

Camping La Source

  • Martigues
  • 04 42 49 62 57
camping-les-tamaris martigues

Camping les Tamaris

  • Martigues
  • 04 42 80 72 11
hotel-premiere-classe-marseille-saint-antoine septemes-les-vallons

Hôtel Première Classe Marseille Saint-Antoine

  • Septemes-les-vallons
  • 04 91 96 17 23
au-cabanon-de-malmousque marseille

Au Cabanon de Malmousque

  • Marseille
  • 01 42 51 59 44

Circuits nature

circuits-nature
  • SENTIER DE DECOUVERTE DE LA FONT AUX PIGEONS AU PUITS DE BARBE

Le sentier de découverte de la Font aux Pigeons au puits de Barbe sert souvent de support à des promenades à l’intention de divers publics : groupes scolaires et autres.

Cinq thèmes entrent dans la conception de cette réalisation :

- LA PREHISTOIRE – période mésolithique castelnovien (6500 à 2500 avant J.C.) avec son principal abri sous roche, dit Grand Abri de la Font aux Pigeons.

- LA GEOLOGIE – Grotte du Figuier.

- LA VIE AGRICOLE ET PASTORALE des siècles passés avec évocation du Vieux Village aujourd’hui disparu et du thème de L’EAU.

- LA FLORE MEDITERRANEENNE de la chaîne de la Nerthe.

- LA GEOGRAPHIE – Immense panorama.

Ce sentier est balisé, un panneau au parking du vieux four en désigne le départ. A la fin du parcours un détour au Musée des Amis de Castrum Vetus est souhaitable (ouverture le dimanche après-midi ou sur rendez-vous) afin de compléter la visite.

  • LA FLORE

Tout au long du sentier on peut observer la flore méditerranéenne des collines et reconnaître entre autres : le chêne kermès, le thym, le romarin, l’argeras, le ciste, l’aubépine, l’euphorbe…

  • LE PANORAMA

Des hauteurs proches du puits de Barbe, immense panorama sur l’étang de Berre qui permet de découvrir, sur 180 degrés, les chaînes de montagnes de Provence : Sainte Baume, Etoile, Sainte-Victoire, Lubéron, Mont Ventoux, Alpilles.

  • VALLON DU SAUT, VALLON de VALTREDE

Le circuit du vallon du Saut et du vallon de Valtrède a été retenu par le P.D.I.P.R. (Plan Départemental des Itinéraires et Petite Randonnée). C’est une réalisation de l’Office de Tourisme de Châteauneuf-les-Martigues, en partenariat avec la délégation au Tourisme de la municipalité de Châteauneuf-les-Martigues et le Conseil Général des Bouches du Rhône. Le balisage a été effectué bénévolement par l’Office de Tourisme, en partenariat avec le Centre Social - Maison pour Tous de Châteauneuf-les-Martigues et la Fédération Française de randonnée pédestre.

Le vallon du Saut présente des aspects variés :

- des sites préhistoriques du chalcolithique campaniforme tels que la grotte du Debaussadou et le Fortin du Saut.

- de puissantes parois rocheuses constituées de calcaires blancs récifaux de l’urgonien du versant nord de la chaîne de la Nerthe propices à l’installation de sites d’escalade.

- des curiosités géologiques : Roche Percée, aiguilles.

Au sommet : grandiose panorama sur les étangs de Berre et de Bolmon, avec en toile de fond, les principales chaînes de montagnes de Provence : Sainte-Baume, Etoile, Sainte-Victoire, Lubéron, Mont-Ventoux, Alpilles.

- Le vallon de Valtrède, orienté Est-Ouest, était nommé au 19ème siècle petit chemin de Martigues à Marseille. Des bastides et cabanons en ruines témoignent à l’activité agricole, sylvestre et pastorale passée. La roche calcaire blanche y contraste avec le vert profond des bois de pins.

Ouvrage du canal de Provence, le réservoir de Valtrède s’intègre harmonieusement au cadre sauvage du vallon.
Tout au long du chemin, Dame Nature est généreuse. On peut rencontrer au fil des saisons, de nombreuses espèces typiquement méditerranéennes.

  • L’ETANG DE BOLMON ET LE SITE DE PATAFLOUX-BARLATIER-LES PALUNS

Le site de l’Etang de Bolmon est un espace naturel protégé qui est l’objet d’inventaires et de classements au niveau national et européen et permet de découvrir une faune et une flore exceptionnelle.

Les deux noms Patafloux et Barlatier associent une pinède et un marais, zone naturelle placée entre l’Etang de Bolmon au nord et des terres cultivées au sud.

Ces terrains ont été cédés par la Société Total au Conservatoire du Littoral et des Rivages Lacustres. La gestion du site est assurée par le SIBOJAI (Syndicat Intercommunal du Bolmon et du Jaï, réunissant les communes de Châteauneuf-les-Martigues et de Marignane.)

Dans la pinède de Patafloux un sentier permet de rencontrer les plantes typiquement méditerranéennes comme la saladelle, le pourpier de mer, la salicorne, des orchidées (espèces protégées).

Dans la zone humide du marais du Barlatier, on peut observer suivant les saisons, une flore et une faune évoquant une mini Camargue. Les roselières et l’algue renoncule attirent les foulques, colverts, nettes rousses qui y nichent. Quelques souchets, pilets, sarcelles d’été et d’hiver y reprennent des forces lors de leur remontée d’Afrique, avant de continuer leur route vers la Sibérie pour y nicher. De mars à fin juin, le plan d’eau recèle un incroyable ballet d’oiseaux de toutes sortes. Promenez-vous, observez mais ne dérangez pas les oiseaux ; ne touchez pas aux nids ; ne touchez pas aux fleurs protégées.

  • LA PLAGE DU JAI

Entre Châteauneuf et La Mède, une route franchit le canal de Marseille au Rhône et conduit à la plage du Jaï, située sur le cordon littoral qui sépare l’étang de Berre de l’étang de Bolmon. D’une longueur de 5 km, elle s’étire sur la rive de l’étang de Berre, sur les communes de Châteauneuf-les-Martigues et de Marignane.

Plage de galets et de sable bordée de tamaris, surveillée pendant la saison touristique, c’est un lieu familial et convivial fréquenté tout l’été.

  • SITE DES TROIS FRERES

Il s’agit de rochers émergeant de l’eau de l’étang de Berre, près de l’anse de La Mède, formés au crétacé supérieur. Au nombre de trois, l’un d’eux fut détruit en partie, lors de la réalisation du canal de Marseille au Rhône.

Celui-ci fut creusé de 1911 à 1926, en grande partie par une immigration italienne et espagnole, fixée par la suite sur notre région. Il permettait la navigation entre le port de Marseille et le Rhône.

Une légende pittoresque nous raconte que les Trois Frères furent pétrifiés pour avoir désobéi aux dernières volontés de leur père qui leur avait demandé de protéger un leur frère aveugle.


Hébergements à proximité

camping-la-source martigues

Camping La Source

  • Martigues
  • 04 42 49 62 57
camping-les-tamaris martigues

Camping les Tamaris

  • Martigues
  • 04 42 80 72 11
hotel-premiere-classe-marseille-saint-antoine septemes-les-vallons

Hôtel Première Classe Marseille Saint-Antoine

  • Septemes-les-vallons
  • 04 91 96 17 23
au-cabanon-de-malmousque marseille

Au Cabanon de Malmousque

  • Marseille
  • 01 42 51 59 44



Avis et commentaires sur : Châteauneuf-les-Martigues