Découverte du département de la vienne

ThèmeItinéraire découverte
DépartPOITIERS (86)
DescriptionVisitez le département de la vienne et ses lieux touristiques. venez découvrir les paysages multiples et variés...
Apporter votre contribution à ce circuit
Voir les commentaires

Découvrez la ville de Gencay

decouvrez-la-ville-de-gencay

Région rurale d'Elevage et de Culture, située à 25 km au sud de Poitiers et à 30 km du Futuroscope, à 10 km de la Vallée des Singes et d'un labyrinthe


Hébergements à proximité

hotel-normandoux terce

Hôtel Normandoux

  • Terce
  • 06 8 0 48 5 5 08
hotel-val-de-vienne le-vigeant

Hôtel Val de Vienne

  • Le vigeant
  • 05 49 48 27 27

Poitiers, 2000 ans d'Art et d'Histoire

poitiers-2000-ans-d-art-et-d-histoire

Au sud de la Loire, entre Paris (1h30) et Bordeaux (1h40), à portée des plages de Charente-Maritime, du marais Poitevin et à proximité directe du Parc du Futuroscope, Poitiers est une destination touristique de tout premier plan. Capitale régionale, Ville et Pays d'Art et d'Histoire, c'est un patrimoine architectural prestigieux de plus de 80 édifices classés monuments historiques qui vous attend.

Visiter Poitiers, c'est aller à la rencontre de 2000 ans d'histoire à travers les rues piétonnes et animées qui se prêtent à la promenade, aux parcours de découverte et à la flânerie. L'église Notre Dame la Grande, joyau de l'art roman s'admire de jour comme de nuit. Hôtels particuliers, créations modernes et contemporaines côtoient nombre d'églises et édifices publics, témoins majeurs des arts roman et gothique. Particulièrement remarquables, la cathédrale Saint Pierre et son mobilier d'exception, l'église Saint Hilaire-le-Grand, étape des pèlerins de Saint Jacques de Compostelle, le palais des Comtes et Ducs d'Aquitaine, monument majeur de l'art gothique, le baptistère Saint Jean, un des plus anciens monuments chrétiens d'Occident...

Plusieurs personnages illustres (Sainte Radegonde, Aliénor d'Aquitaine, Rabelais, Jeanne d'Arc...) et de nombreuses légendes et anecdotes ont laissé leur empreinte dans le passé poitevin. Autant de pages d'histoire à découvrir en déambulant dans les ruelles de la cité...


Hébergements à proximité

logis-des-deux-tours vendeuvre-du-poitou

Logis des Deux Tours

  • Vendeuvre-du-poitou
  • 05 16 52 34 78
domaine-de-la-fuie vendeuvre-du-poitou

Domaine de la Fuie

  • Vendeuvre-du-poitou
  • 06 80 42 93 58
hotel-normandoux terce

Hôtel Normandoux

  • Terce
  • 06 8 0 48 5 5 08

Découvrez Saint-Benoit

decouvrez-saint-benoit

Saint-Benoît, en Poitou (86) avec ses 7 200 habitants et ses 1300 hectares, est une des plus belles communes de France. Le coeur de cette petite ville est niché entre deux magnifiques vallées maîtrisées foncièrement et aménagées avec goût. Elle vous attend avec ses parcs et ses fleurs.


Hébergements à proximité

hotel-normandoux terce

Hôtel Normandoux

  • Terce
  • 06 8 0 48 5 5 08
logis-des-deux-tours vendeuvre-du-poitou

Logis des Deux Tours

  • Vendeuvre-du-poitou
  • 05 16 52 34 78
domaine-de-la-fuie vendeuvre-du-poitou

Domaine de la Fuie

  • Vendeuvre-du-poitou
  • 06 80 42 93 58

Angles-Sur-L'Anglin, l'un des plus beaux villages de France

angles-sur-l-anglin-l-un-des-plus-beaux-villages-de-france

Ce petit village tranquille et fascinant, où tout invite à la flânerie et au rêve va nous conduire sur les chemins de l'Histoire. L'histoire l'Angles-sur-l'Anglin ou plutôt de la ville l'Angles-sur-l'Anglin si nous respectons le passé, est certes liée à celle de sa région le Poitou, mais elle n'en paraît pas moins d'être forgée une identité propre à laquelle ses habitants sont très attachés. Situé aux confins du Poitou, de la Touraine et du Berry, Angles a su, à travers les siècles, profiter de sa situation géographique pour être à la fois un condensé de cultures différentes et une entité d'exception.

Les origines du village paraissent plus que controversées. En effet, les guides touristiques modernes privilégient la thèse qui voudrait qu'Angles doive son nom, tout comme l'Angleterre, à un peuple germanique venu du Schleswig, aujourd'hui Land allemand de la plaine du Nord : les Angles, dont les descendants se seraient installés près de l'Anglin au VIIème siècle.

Quelques soient les origines d'Angles, c'est bien avant notre ère que la civilisation laisse ses empreintes à Angles, qui n'est pas encore Angles. En effet, la découverte du site préhistorique magdalénien du « Roc aux Sorciers », nous a laissé un étonnant témoignage : l'Homme a vécu il y a environ 14 000 ans sur les rives de l'Anglin.

Ce site s'étend sur environ cinquante mètres et comprend deux partie distinctes :

  • La cave Taillebourg autrement appelée cave à Lucien Jacob où sont découvertes des traces du Magdalénien moyen dès 1927 par monsieur Rousseau. En 1947, madame de Saint-Mathurin et madame Garrod reprennent les fouilles de cette cave et y découvrent un bison en relief
  • L'abri Bourdois où mesdames de Saint-Mathurin et madame Garrod ouvrirent une tranchée qui les mena à la découverte de la frise sculptée magdalénienne.

Ces découvertes et l'intérêt qu'elles suscitent font d'Angles-sur-l'Anglin un des hauts lieux de la préhistoire au même titre que Lascaux. Mais il y a 14 000 ans, Angles-sur-l'Anglin n'existait pas en tant que tel, en effet, son histoire débute a peu près avec le deuxième millénaire. L'histoire d'Angles s'articule principalement autour de trois monuments : la forteresse, la chapelle Sainte-Croix et la chapelle Saint-Pierre.

  • La forteresse

Choisi probablement pour la position stratégique que constituent les falaises d'Angles (elles dominent d'environ 50 mètres la vallée de l'Anglin), le château ainsi bâti est cité dès 1025. Au début du XVème, deux évêques entreprennent de remanier la vieille forteresse. Hugues de Combarel fait édifier un logis d'habitation qui évoque déjà la Renaissance. Le souci d'agrément commence à primer sur le souci de défense. Il modifie aussi le vieux donjon et signe son uvre en y apposant ses armes sculptées : 3 coquilles Saint-Jacques et une demie molette d'éperon. La fin du XVème siècle annonce la fin des beaux jours de la forteresse. Pierre d'Amboise fait construire la résidence épiscopale de Dissay qui est préférée à la châtellenie d'Angles. A cela succèdent les guerres de religion, la fronde. Une expertise sur l'état de la forteresse est commandée en 1708. Le parlement de Paris exempte les évêques de Poitiers de leur devoir d'entretien. En 1792, la forteresse, en ruine, est tout de même confisquée et la commune décide de l'utiliser comme carrière de pierre. Mais l'accès étant tellement difficile et la demande peu importante, les ruines seront sauvées. La commune rachète la forteresse pour le franc symbolique en 1986 et s'emploie à sa sauvegarde depuis.

  • La chapelle Sainte-Croix

Isembert Ier vers 1040 est à l'origine de l'abbaye. En 1088, Hugues VI de Lusignan offre l'église à l'abbaye Saint-Cyprien de Poitiers. Vers 1094, le pape Urbain II fait remplacer les moines bénédictins par des chanoines réguliers de l'ordre de Saint-Augustin, qui tiendront l'abbaye jusqu'à la Révolution. Mais il faut attendre la fin du XIIème siècle pour voir s'élever l'église abbatiale dont on voit aujourd'hui les restes. Commencée en 1175, elle est consacrée en 1192, sous le règne de Philippe Auguste. L'abbaye s'enrichit vite de nombreux dons et d'échanges avec celle de la Merci Dieu. Mais à la fin de la guerre de cent ans, en 1428, les ressources ont tellement diminué qu'il ne subsiste que 10 moines au lieu de 24. Les abbés s'y succèdent et à partir de la fin du XVIème siècle, Sainte-Croix devient une abbaye commende. En 1768, à la fin du règne de Louis XV, on dénombre encore 5 moines. A la Révolution, les maisons des chanoines sont vendues comme biens nationaux à des particuliers, mais l'abbaye reste propriété de l'Etat et personne ne l'entretient. En ruine, la route reliant Angles à Saint-Pierre de Maillé fut construite à travers les décombres en 1835.

  • La chapelle Saint-Pierre

Elle a été érigée sur le point culminant de la falaise. Autour de la chapelle des restes d'une motte féodale sont encore visibles aujourd'hui. La chapelle est séparée de la forteresse par la « tranchée des Anglais » : fissure naturelle aménagée par l'homme. La légende voudrait qu'après la défaite face aux anglais à Maupertuis du roi Jean le Bon, ces derniers soient arrivés à Angles pour s'emparer du château « en taillant ce passage dans le roc, en une nuit, afin de surprendre les gardes ». De même Bertrand Du Guesclin aurait repris le château aux anglais par ce passage. La chapelle a été édifiée au XIIème siècle. L'actuel chur de la chapelle présente une forme en quart de cercle car le choeur de la chapelle s'est effondré avec la falaise au XVème et fut reconstruit grossièrement en suivant le nouveau rebord. Actuellement, elle abrite de nombreuses expositions et est l'un des points de vue les plus remarquables d'Angles.

A voir également

La Cueille : Ruelle pavée piétonnière qui assure la communication entre ville haute et ville basse. Elle doit son nom probablement parce que les habitants cueillaient l'eau en bas de cette ruelle.

L'Arceau: Les caves situées au niveau de l'arceau servaient d'entrepôts pour le sel commercé lors des grandes foires d'Angles et pour le sel de contrebande. Son architecture est inspirée de celle des villes espagnoles (Sarragosse).


Hébergements à proximité

hotel-restaurant-relais-de-la-mothe yzeures-sur-creuse

Hôtel Restaurant Relais de la Mothe

  • Yzeures-sur-creuse
  • 02 47 91 49 00

La ville de Lussac-Les-Châteaux

la-ville-de-lussac-les-chateaux

Le CHEF LIEU DU CANTON RASSEMBLE UNE GRANDE QUANTITE DE RICHESSES PREHISTORIQUES ET HISTORIQUES. le musée de Préhistoire Raymond Touchard( plaquettes gravées de l'époque magdalénienne,) le musée des outils d'antan, l'église Sainte-Marie-Madeleine, les piles de l'ancien pont-levis, l'ermitage(dit également la Léproserie), le quartier des tanneurs... sont autan de lieux intéressant les amateurs d'art et d'histoire. Madame de Montespan(1640-1717) célèbre maîtresse de Louis XIV, a reçu le baptême à Lussac-les-Chateaux. La tombe du Recteur Léon Pineau(1861-1965) est visible dans le npouveau cimetière sur la route de Limoges.


Hébergements à proximité

hotel-normandoux terce

Hôtel Normandoux

  • Terce
  • 06 8 0 48 5 5 08
hotel-val-de-vienne le-vigeant

Hôtel Val de Vienne

  • Le vigeant
  • 05 49 48 27 27

Mazerolles, le canton de Lussac-Les-Châteaux

mazerolles-le-canton-de-lussac-les-chateaux

L'église Saint-Romain(XII) abrite aujourd'hui la statue de St Sylvain( XVI) conservé autrefois à Loubressac, lieu de rassemblement ancestral sur les rives de la Vienne. Non loin, lors de la guerre de Cent ans, une échauffourée franco-anglaise s'est déroulée en 1369, au cours de laquelle John Chandos, connestable du Prince Noir, a été mortellement blessé.Son cénotaphe est visible sur la route de Gouex. Une ancienne minoterie(prés du pont) succède à un moulin utilisant la force hydraulyque des eaux de la Vienne depuis longtemps.


Hébergements à proximité

hotel-normandoux terce

Hôtel Normandoux

  • Terce
  • 06 8 0 48 5 5 08
hotel-val-de-vienne le-vigeant

Hôtel Val de Vienne

  • Le vigeant
  • 05 49 48 27 27

Découverte de la cité mediévale de Chauvigny

decouverte-de-la-cite-medievale-de-chauvigny

Etape incontournable d'un séjour dans la Vienne, située à 20 minutes du Futuroscope, Chauvigny est une cité accueillante. Ville d'art, ses cinq châteaux situés sur un même promontoire dominant la vienne en font un site unique en Europe. Chauvigny est également un des hauts lieux de l'art roman où l'on peut découvrir plusieurs églises : La Collégiale St. Pierre (XIIème) célèbre pour ses chapiteaux et colonnes peintes ; l'église Notre Dame ; St. Pierre les Eglises célèbre pour ses peintures pré-romanes. Le Donjon de Gouzon (XIème et XIIIème siècle) propose une vue panoramique de la ville et abrite une présentation originale des différentes productions locales à travers les âges (carrières de pierre, porcelaine, moulins et fours à chaux, machine à vapeur...). Tout à côté le musée d'ethnologie et d'archéologie présente vingt siècles de vie quotidienne (mobilier gallo romain, collection d'outils anciens, coiffes...) Toute l'année des visites découvertes de la cité médiévale sont organisées sous la conduite de guides conférenciers agréés par la Direction du patrimoine. Chauvigny est le berceau de la Porcelaine en Poitou-Charentes internationalement reconnue pour sa qualité et présente sur les plus grandes tables gastronomiques. Son nom fait également référence pour sa pierre dont de très nombreux monuments sont parés (Opéra Garnier, Musée du Louvre, Ponts de la Loire...) Les événement culturels : Saison hivernale (d'octobre à mai) Festival d'Eté (juillet et août) Animations touristiques : Les Géants du Ciel : spectacle d'oiseaux en vol libre, originaires des cinq continents - Le vélo-rail : pédaler en famille ou entre amis sur une ancienne voie ferrée, pour découvrir de façon amusante les paysages du Pays Chauvinois


Hébergements à proximité

hotel-normandoux terce

Hôtel Normandoux

  • Terce
  • 06 8 0 48 5 5 08
hotel-restaurant-relais-de-la-mothe yzeures-sur-creuse

Hôtel Restaurant Relais de la Mothe

  • Yzeures-sur-creuse
  • 02 47 91 49 00



Avis et commentaires sur : Découverte du département de la Vienne