Bienvenue à bretenoux

ThèmeItinéraire découverte
DépartBRETENOUX (46)
Description

Le Lot se développe entre le Massif Central à l’est et les plaines de la Garonne à l’ouest et au sud.

Situé au nord du département, sur la Vallée de la Dordogne, le canton de Bretenoux offre une succession de petites régions bien individualisées : Causses, Ségala, Vallées

La Vallée de la Dordogne présente une diversité de sites naturels, un habitat exceptionnel et des paysages variés.

Deux cours d’eau traversent le département d’est en ouest : au nord la Dordogne et son affluent

la Cère, au sud, le Lot.

Le climat est à la fois océanique (très doux) et continental (beau et sec) : il ne fait jamais très chaud et jamais très froid.

Apporter votre contribution à ce circuit
Voir les commentaires

Les trois visages du Païs

les-trois-visages-du-pais
  • La vallée de la Dordogne

Pays de la pierre, il s’agit d’un plateau calcaire aride aux pelouses odorantes, où paissent les célèbres brebis caussenardes aux « lunettes noires ». Le petit patrimoine y est très riche et tout à fait spécifique puisqu’il est réalisé en pierre sèche, symbole du savoir-faire des anciens bâtisseurs. Ce milieu typique accueille une faune et une flore remarquable. Ainsi les différents causses du Lot sont-ils désormais regroupés sous le label "Parc Naturel Régional des Causses du Quercy".

  • Le Segala

C’est un coin de fraîcheur entre les contreforts du Massif Central et les causses du Quercy, royaume naturel de la forêt : hêtres, bouleaux, mais surtout châtaigniers. Il s’agit de la partie la plus élevée du Païs entre Cère et Dordogne, point culminant : 524 m. Les cultures du seigle et de la châtaigne ont laissé la place à l’élevage. Cela se traduit en architecture par la forte présence de belles granges-étables surmontées d’un pigeonnier porche. Les pentes de toit très prononcées permettent à la charpente de supporter le poids des lauzes de schiste, matériau local par excellence.

  • Le Causse

Pays de la pierre, il s’agit d’un plateau calcaire aride aux pelouses odorantes, où paissent les célèbres brebis caussenardes aux « lunettes noires ». Le petit patrimoine y est très riche et tout à fait spécifique puisqu’il est réalisé en pierre sèche, symbole du savoir-faire des anciens bâtisseurs. Ce milieu typique accueille une faune et une flore remarquable. Ainsi les différents causses du Lot sont-ils désormais regroupés sous le label "Parc Naturel Régional des Causses du Quercy".


Hébergements à proximité

la-bourgnatelle bretenoux

La Bourgnatelle

  • Bretenoux
  • 05 65 10 89 04
le-village-de-thegra thegra

Le Village de Thegra

  • Thegra
  • 05 65 10 89 04
l-echo-du-malpas argentat

L'Echo du Malpas

  • Argentat
  • 05 65 10 89 04
le-mas-de-la-croux tauriac

Le Mas de la Croux

  • Tauriac
  • 05 65 10 89 04

Circuit des Lumière

circuit-des-lumiere

A BRETENOUX, Julien Viaud, qui n’était pas encore connu sous le nom de Pierre Loti, passe des vacances d’été enchanteresses chez son « oncle du midi » entre 1861 et 1864. En 1861, il découvre ainsi Bretenoux : « Vers le soir, au bord d’une de ces rivières du midi qui bruissent sur les lits plats de galets blancs, nous arrivâmes à la petite ville singulière qui était le but de notre voyage. Elle avait encore ses vieilles portes ogivales, ses hauts remparts à mâchicoulis, ses rues bordées de maisons gothiques et le rouge de sanguine était la teinte originale des murailles. » Il y avait… « En enfilade, les deux rues qui aboutissaient à la maison de mon oncle, bordées de maisons du Moyen-Age, elles se terminaient chacune par une porte ogivale placée dans le haut mur d’enceinte en pierres rouges »…C’est une bastide du 13e siècle qui offre un patrimoine architectural remarquable avec ses arcs, sa porte ogivale de la Guierle et ses maisons anciennes des12e et 14e siècles dont le Manoir de Cère qui abrite les locaux de la Mairie, de la Communauté de Communes et de l’Office de Tourisme. La Place des Consuls, entourée de couverts et pavée de galets, s’anime et se colore les jours de marché (tous les mardis et samedis matin). En flânant au bord des Quais, vous arriverez sur l’île de la Bourgnatelle où il fait bon se promener. (Prendre la D940 vers Biars-sur-Cère puis la D14 à droite vers Biars-Bourg).

Sa voisine BIARS-SUR-CERE, sur la rive droite de la Cère, présente 2 visages : un ancien bourg paisible autour de son église, et une cité moderne active spécialisée dans la fabrication de compotes et confitures (plus de 50% de la production nationale).

En remontant la Cère par la D102, voici GAGNAC : le Bourg sur votre droite, au-delà du pont, est une ancienne place statégique sur la route d’Aurillac et au bord de la Cère ; une enceinte et un fossé devaient protéger les maisons blotties autour de l’église du 15e siècle, d’origine romane, qui porte les empreintes des différentes attaques subies au cours des siècles (relevée en même temps que le village au 17e, privée de son clocher à la Révolution…). La chapelle du cimetière veille sur les défunts. Refranchissez le pont et à droite voici le Port, qui servait à débarquer le bois descendu d’Auvergne par flottage avant les péages installés sur la Dordogne par le baron de Castelnau. Le sel aussi franchissait la Cère au Port de Gagnac pour aller vers le Cantal. Les abords de la Cère au Port reflètent des maisons anciennes.

La D14 puis une bifurcation sur la gauche vous amèneront à CAHUS. Seule commune du Lot à la fois en Quercy, Ségala (Auvergne) et Xaintrie (Limousin), Cahus s’étire de 150 à 501 m d’altitude. Toits de lauzes et murs de serpentine, châtaigners, bouleaux, chênes et résineux, c’est un havre de paix tout proche des magnifiques gorges de la Cère, mais qui surplombe en fait la vallée de la Dordogne et dont l’église du 12e est dédiée à Saint Bonnet.

Prenez ensuite la direction de LAVAL-DE-CERE où il est un lieu si beau et si sauvage qu’on le nomme « Tahiti »…La poste occupe ce qui fut la maison familiale du Maréchal Canrobert, né à Saint-Céré en 1809, aide de camp de Napoléon III.

C’est ici que l’on quitte les gorges de la Cère pour monter jusqu’à TEYSSIEU par la D31 : sa tour féodale (13e) classée, vestige d’un château-fort, est imposante dans ce charmant village paisible des contreforts du Massif Central. Belles maisons de caractère aux toits de lauzes, granges-étables aux linteaux sculptés, croix de chemin, fontaines ou puits, tel est le patrimoine local. L’éclairage nocturne du pont et des arbres sur la rivière est en projet.

En empruntant la D3, on quitte le Ségala à ESTAL, où la petite église du 19e est surmontée d’un clocher-porche typique. Le Pech de Clédy, point culminant du canton, atteint 524 m.

Vous arrivez à GLANES par la même départementale : sur les coteaux ensoleillés de la rive gauche de la Cère, le terroir livre un vin fruité, souple, à la robe rubis et au caractère bien affirmé. Il s’y trouve l’unique gariotte dont la toiture est en sarments de vigne. La production de noix et de pêches est importante. L’église est éclairée en permanence.

La D134 vous conduira à CORNAC, dans la petite vallée du Mamoul (ruisseau affluent de la Dordogne), où se trouvent des maisons à perron et balustrade et toits à combles brisés couverts de tuiles plates ; l’enceinte médiévale a disparu mais le château remanié au 17e a fière allure avec son toit à lucarnes. L’église arbore un dôme à l’impériale cantonné de lanternons ; plus bas, une tour ronde munie d’une logette à pans de bois marque la noblesse d’une demeure.

Par la D134 toujours, puis un croisement à gauche, vous parviendrez à BELMONT-BRETENOUX, paisible village dont le clocher-mur de la petite église porte l’ancienne cloche d’alarme du donjon de Castelnau, garde les traces d’un ancien oppidum offrant un superbe panorama sur le bassin de Saint-Céré.

Descendez ensuite vers la D940 que vous traverserez pour remonter sur SAINT-MICHEL LOUBEJOU où se trouvent des maisons à souillardes et une église superbe.

La D43 vous mènera jusqu’à SAINT-MARTIN (commune de Prudhomat) où l’église fait l’objet d’un projet d’illumination, de même que celle de FELINES (idem).

Ecoutez Pierre Loti vous parler du château de CASTELNAU : « …perché, découpant en l’air l’amas rougeâtre de ses terrasses, de ses remparts, de ses tours et de ses tourelles…C’était…le point marquant dans tout le pays d’alentour, la chose qu’on regardait malgré soi de partout : cette dentelure de pierres de couleur de sanguine émergeant d’un fouillis d’arbres, cette ruine posée en couronne sur un piédestal garni de belle verdure de châtaigners et de chênes. »

Au pied de la forteresse, PRUDHOMAT, commune très étendue, est riche en patrimoine architectural : outre les 2 églises déjà citées, le projet d’éclairage nocturne concerne le fond de la digue à BONNEVIOLE, son église et le pont de Maday. Mais à PAULIAC sur les berges de la Dordogne, l’église est actuellement illuminée.

Sur la rive gauche de la Dordogne (D30), GINTRAC est dominé par les ruines de Taillefer, « bastit » vestige des Templiers, construit vraisemblablement sur l’ordre de Raymond V, Comte de Toulouse dont dépendait le Bastit du Causse, et qui prit le nom de son 2e fils, surnommé « Taillefer »…Plus tard y fut installée une léproserie, d’ailleurs un bref du Pape daté de 1539 atteste de l’existence de ce lazaret. L’église et le lavoir font l’objet d’un projet d’éclairage.

Après avoir traversé la Dordogne juste avant Carennac en suivant la D30, il faut revenir sur TAURIAC à droite, village d’origine très ancienne, situé sur la plaine alluviale de la Dordogne et terrain propice à la polyculture (asperges…). L’église Saint-Martin conserve des fresques remarquables datées du 16e siècle. Un bras de la Dordogne, objet d’un classement en réserve naturelle, alimente un plan d’eau très animé en été.

Allez jusqu’à PUYBRUN, anciennement dénommé « bastide neuve de Tauriac », construit sur le terrain de « Las Olmièras » à « Podii Brunii » en 1280. L’église, détruite et rebâtie au cours des siècles, était fortifiée afin de contribuer à la défense de la bastide en cas de besoin.

La D703 puis une bifurcation à droite vous amèneront au terme de votre périple, à GIRAC , d’où vous rejoindrez ensuite rapidement Bretenoux.


Hébergements à proximité

la-bourgnatelle bretenoux

La Bourgnatelle

  • Bretenoux
  • 05 65 10 89 04
le-village-de-thegra thegra

Le Village de Thegra

  • Thegra
  • 05 65 10 89 04
l-echo-du-malpas argentat

L'Echo du Malpas

  • Argentat
  • 05 65 10 89 04
le-mas-de-la-croux tauriac

Le Mas de la Croux

  • Tauriac
  • 05 65 10 89 04

Les monuments à visiter

les-monuments-a-visiter

Partez à la découverte de nombreux monuments de Brtenoux

  • Bastide de Bretenoux
  • Les ruines de Taillefer
  • La tour féodale de Teyssieu
  • Les fresques de Tauriac
  • Les Tours de Saint-Laurent
  • Château de Montal à St Jean Lespinasse
  • Château de Castelnau-Bretenoux, à Prudhomat
  • Château d’Assier
  • Château de Lacapelle Marival
  • Château de La Treyne à Lacave
  • Château de Fénelon
  • Les remparts de Rocamadour
  • Les Jardins du manoir d’Eyrignac

Hébergements à proximité

hotel-du-chateau rocamadour

Hôtel du Château

  • Rocamadour
  • 05 65 33 62 22
la-bourgnatelle bretenoux

La Bourgnatelle

  • Bretenoux
  • 05 65 10 89 04
le-village-de-thegra thegra

Le Village de Thegra

  • Thegra
  • 05 65 10 89 04
l-echo-du-malpas argentat

L'Echo du Malpas

  • Argentat
  • 05 65 10 89 04



Avis et commentaires sur : Bienvenue à Bretenoux