Compiègne

ThèmeItinéraire découverte
DépartCOMPIEGNE (60)
Description

Compiègne est une commune française située dans le département de l'Oise, dont elle est sous-préfecture, et la région Picardie. Pendant la Révolution française la ville fut appelée « Marat-sur-Oise ». Les habitants  sont appelés les Compiégnoises et Compiégnois.

Apporter votre contribution à ce circuit
Voir les commentaires

Découvrir Compiègne

decouvrir-compiegne

Située sur la rive gauche de l’Oise, au débouché du confluent de l’Aisne et de l’Oise, Compiègne occupe une position géographique privilégiée, à proximité immédiate de l'une des plus belles forêts d'Europe, qui l'a amenée à jouer un rôle stratégique et militaire important.

Compiègne a été le théâtre d’événements majeurs de l’histoire de France et demeure aujourd’hui encore une cité soucieuse d’entretenir les souvenirs d’un riche passé, base d’un avenir solide.

Dès les Mérovingiens, et jusqu’à Napoléon III, rois et empereurs aimèrent séjourner dans son château, totalement reconstruit par Gabriel sur ordre de Louis XV.

Cité assiégée par les anglos-bourguignons, c'est en 1430, sous les murs de la ville que Jeanne D’Arc y fut capturée et faite prisonnière. 

Durant la Grande Guerre, Compiègne, à l'arrière immédiat du front, devient le grand hôpital des troupes alliées et accueille le Grand Quartier général d'avril 1917 à mars 1918. Le 11 novembre 1918, l'Armistice est signée en forêt sur le territoire de Compiègne.

La Seconde Guerre mondiale apporte son lot de destructions : en juin 1940, Compiègne brûle alors que, par revanche, un nouvel armistice est signé au même lieu.

De ces souvenirs, parfois douloureux, témoignent de magnifiques monuments que le curieux pourra visiter au gré de sa fantaisie ou de ses intérêts…

Découvrez donc ses nombreux musées, son château, ses lieux historiques, ses parcs… et vivez au rythme des multiples spectacles ou manifestations qui y sont organisés...


Hébergements à proximité

hotel-saint-eloi noyon

Hôtel Saint Eloi

  • Noyon
  • 06 8 0 48 5 5 08

Musées Municipaux

miniature miniature
musees-municipaux
  • Le musée Antoine Vivenel, du nom de son fondateur, est installé au bord de l’Oise, dans l’ancien hôtel de Songeons, bâti à l’emplacement d’une abbaye de Jacobins fondée par saint Louis. Cet aristocratique demeure de la fin du 18ème siècle abrite de superbes collections d’oeuvres d’art du Moyen-Âge au 19ème siècle, et de riches séries archéologiques dont l’un des plus importants ensembles de vases grecs antiques de France.
  • Le musée de la Figurine historique rassemble, dans l’annexe de l’Hôtel de la ville, une impressionnante collection de plus de 150 000 soldats de plomb, de bois ou de plastique, qui content, en miniature, aux visiteurs curieux, les principaux épisodes de l’histoire de Compiègne et de la France. Le seul diorama de la bataille de Waterloo compte près de 12 000 pièces !

Hébergements à proximité

hotel-saint-eloi noyon

Hôtel Saint Eloi

  • Noyon
  • 06 8 0 48 5 5 08

Découvrir le Vieux Compiègne

decouvrir-le-vieux-compiegne

Tout au long des rues piétonnes, le promeneur découvre les façades à pans de bois des anciennes demeures du Compiègne de la fin du Moyen-Âge au 19e siècle : « Vieille Cassine », ancien siège des Maîtres du Pont, passage entre les rues des Lombards et des Cordeliers à la galerie de bois sculpté du 17e siècle, Grenier à Sel construit par le célèbre Ledoux sous Louis XVI.


Hébergements à proximité

hotel-saint-eloi noyon

Hôtel Saint Eloi

  • Noyon
  • 06 8 0 48 5 5 08

Château de Compiègne

chateau-de-compiegne

L'origine de la résidence de Compiègne remonte à la dynastie mérovingienne.

Le séjour royal trouve sa localisation définitive en 1380 sous l'impulsion de Charles V, désireux d'édifier une forteresse à cet endroit.

Le château a connu plusieurs transformations au fil des siècles mais c’est en 1751, sous le règne de Louis XV, que sont lancés, sur les plans d’Ange-Jacques Gabriel, les travaux qui vont donner au château sa silhouette actuelle.

Achevé cinq ans avant la Révolution, il offre un somptueux témoignage des derniers feux de l'Ancien Régime et des fastes de l'Empire.

Cette demeure n'a pas subi de grandes détériorations pendant la Révolution. Seul le mobilier royal fut dispersé lors des ventes révolutionnaires de 1795.

En 1799, on y installe une école des Arts et Métiers. Le château est intégré au domaine impérial en 1804 et en 1807 Napoléon Ier décide de le remettre en état d'être habité et y reçoit en 1810 sa future épouse, Marie-Louise d’Autriche.

La tradition de séjours royaux reprend sous la Restauration et la Monarchie de Juillet. A partir de 1856, le château de Compiègne devient la Résidence de prédilection de Napoléon III : la Cour y passe régulièrement une partie de l’automne. Ce sont les fameuses “ Séries ” de Compiègne.

Le parc du château est alors aménagé avec la trouée des Beaux-Monts et le berceau de Marie-Louise ainsi qu'une grande galerie de bal à l’intérieur du monument.

A la fin du Seconde Empire, la IIIème République transforme le château en Musée National.

Depuis 1945, une politique de restitution de l'état historique est mené selon les appartements et leurs mobiliers.

Se visitent donc aujourd’hui les somptueux appartements où vécurent les souverains de Louis XVI à Napoléon III. Le château accueille également les musées du second Empire et de l’Impératrice Eugénie, ainsi que le musée national de la Voiture et du Tourisme, ensemble significatif de véhicules à traction animale et d’automobiles, depuis les origines jusqu’à la Première Guerre mondiale.


Hébergements à proximité

hotel-saint-eloi noyon

Hôtel Saint Eloi

  • Noyon
  • 06 8 0 48 5 5 08

La forêt domaniale

la-foret-domaniale

Situé au nord-est de Paris, limité au nord et à l’est par l’Oise et l’Aisne, au nord-est par la forêt de Laigue et au sud-ouest par la charmante vallée de l’Automne, la forêt domaniale de Compiègne occupe une superficie de 14 400 hectares.

La ville et surtout les quartiers anciens s'arrêtent en lisière de forêt. Elle est le prolongement naturel du parc du château et l’allée des Beaux-Monts y découpe une large et longue allée.

C’est un univers riche avec plusieurs milliers d’espèces végétales et animales réunis au même endroit.

Au 18ème et 19ème siècle, on a planté 3000 hectares de chênes, puis on a introduit le pin sylvestre afin de boiser des sols plus pauvres.

On y rencontre donc principalement le chêne, le hêtre, le charme, le bouleau, le frêne, le châtaignier, l’érable… et des feuillus divers (merisier, aulne, peuplier, orme, tilleul…).

Une foule d’arbustes comme le noisetier, le sureau, les viornes, le prunellier...et une population de végétaux et champignons assez variée et opulente y ont pris place.

De nombreux sentiers sillonnent la grande futaie, ils permettent un accès relativement facile aux différents monts, certains culminent à plus de 130 mètres (Saint Pierre en Chastres, Beaux-Monts, Mont Berny).

Plus bas, dans la plaine, les étangs, les sources, les rus et les ruisseaux, les landes, les mares offrent généreusement de l’eau bienfaitrice et confluent vers de nombreux carrefours aux poteaux typiques.

De création royale, la forêt fut, depuis le 6ème siècle, le terrain de chasses favori des souverains français.

Ainsi l’histoire de Compiègne est retracé dans cette forêt, les constructions, prestigieuses ou modestes, intactes ou ruinées, s’y échelonnent depuis les temps gallo-romains jusqu’à nos jours, à l’intérieur du massif ou sur ses lisières.

On peut y découvrir des maisons forestières, des églises, des abbatiales, le château de Compiègne et des ruines gallo-romaines.


Hébergements à proximité

hotel-saint-eloi noyon

Hôtel Saint Eloi

  • Noyon
  • 06 8 0 48 5 5 08



Avis et commentaires sur : Compiègne